Sommaire

Fermer Les Communes

Fermer Les Activités

Fermer Aide aux personnes

Fermer Contact

Fermer Les Associations

Fermer Les Excursions

Fermer Les Lacs et Marais

Fermer Les Services

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
8 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les Activités - Randonnée

CHALEUR


La chaleur peut engendrer sur les individus par ordre croissant de gravité : des crampes, une insolation ou “un coup de chaleur” ( problème de dissipation de la chaleur par le corps humain = danger ). Quelques conseils préventifs : Protégez vous la tête (port du chapeau ou casquette ...) Un bonne hydratation préalable est indispensable de même qu’une protection vestimentaire légère et adaptée (tenue ample, de couleur claire et si possible en coton). Buvez souvent, profitez de chaque halte pour absorber 250 ml de boisson, même si vous n’avez pas soif : la transpiration est le meilleur moyen d’éliminer l’excès de chaleur tout en prévenant des crampes. Evitez l’alcool et les boissons à propriétés diurétiques ( thé, café ...).


SOLEIL


Plus on monte en altitude, plus le filtrage du rayonnement solaire diminue ; ainsi le rayonnement est multiplié par 1,5 à 2000 m d’altitude par rapport au niveau de la mer, par 2,5 à 4000 m. La réflexion est maximale sur la neige. Un ciel nuageux et le brouillard n’absorbent pas ou peu les rayons ultraviolets et donnent une fausse impression de sécurité. Attention, la température souvent basse en montagne nous fait sous-estimer l’intensité du rayonnement des U.V. Quelques conseils préventifs : Port de lunettes de soleil couvrant tout l’oeil avec des verres de haute qualité. Les produits solaires (crèmes et sticks pour les lèvres) doivent être appliqués au moins quatre à cinq fois par jour. Leur indice de protection doit être supérieur à 25.


ORAGE ET FOUDRE


Les orages en montagne sont relativement fréquents, plus surprenants et plus violents qu’en plaine. Ils sont en général annoncés par des coups de vent avec des courants ascendants très forts. La foudre représente le principal danger. Ses caractéristiques électriques sont impressionnantes : hautes températures (8000 à 30000°C), hautes tensions (10 à 100 millions de volts), fortes intensités (25000 ampères), temps de contact très bref (1/1000 à 1/10000 de seconde).


Quelques conseils préventifs : Eviter les crêtes. Si l’on est pris sur un sommet, descendre le plus bas possible en évitant d’emprunter les arêtes de montagne. Eloigner de soi toute pièce métallique. Ne pas stationner sous les arbres et rochers surtout lorsqu’ils sont isolés, ni sous les surplombs ou sous tout ce qui peut être conducteur (eau qui ruisselle le long d’une paroi).S’asseoir par terre, car la foudre est attirée par tout ce qui dépasse (un arbre, un pic ou un homme debout). Ne pas s’allonger ni s’appuyer contre une paroi. S’isoler au maximum du rocher ou du sol au moyen de tout matériau isolant : sac de couchage ou sac à dos dont l’armature est posée sur le sol ; il est préférable que ces objets soient secs.


Conseils pratiques : Bien se chausser. Prévenir une personne de votre entourage du lieu où vous vous rendez. Toujours prendre des affaires chaudes et un coupe-vent (il peut neiger tous les mois de l’année à partir de 1500 m. d’altitude). Toujours partir avec de quoi se restaurer et boire. Se munir d’une carte des sentiers : Carte I.G.N TOP25 de préférence. Se renseigner sur la météo avant de partir. Tél de Météo France : 08.92.68.02.74. Informations fournies par Météo France.


Respect de l’environnement : Merci de ramener vos déchets au village. Évitez de crier pour ne pas déranger les animaux sauvages qui vivent autour de vous et que vous ne voyez pas forcément. N’approchez pas des animaux avec leurs petits, ils pourraient se montrer agressifs. Idem pour les bêtes sauvages qui mangent. Ne cueillez pas les fleurs, elles faneront rapidement. De plus, certaines espèces sont protégées. Respectez les clôtures et le bétail des alpagistes.


tabrando.gif


Chaque commune possède un descriptif détaillé de tous ses itinéraires pédestres, disponible dans les Offices de Tourisme et Mairies.


Accompagnateurs en montagne : Bernard Blanc 04.50.75.42.93 Mireil Brouze 04.50.74.67.89 Jean-Luc Buttet 04 50 81 08 78 Thierry Dutruel 04 50 73 46 32 Stéphane Gatouillat 04.50.73.68.45 Patrick Guilhot 04.50.73.19.49 Régis Peillex 04.50.73.68.97


BERNEX


Tour du Mont César Invitation : Le Mont-César tire son nom d’un certain... Jules. Ses troupes auraient, dit-on, campé à proximité (sans doute au col de Creusaz - Prononcer Creuse - Alt : 1160m). Le Mont- César est le dernier sommet de la falaise des Mémises qui surplombe le Léman de plus de 1200m. C’est une montagne très instable : on se contentera donc d’en faire le tour par l’Echelle et le col de Perthuis (1512m). Une pessière (forêt d’épicéas) l’entoure et retient en partie ces rochers instables. Au col de Perthuis, on pourra s’intéresser à la flore alpine, ici très diversifiée : gentianes, orchidées au milieu de la pelouse alpine, silènes acaules ou saxifrages qui n’affectionnent que les rochers. Itinéraire : Départ et arrivée : parking du restaurant “l’Alpage”- Col de Creusaz. Prendre à droite du parking le chemin montant en direction de l’échelle. Passer au chalet de la Rasse puis continuer toujours sur le même chemin à travers la forêt. Le chemin suit sensiblement la courbe de niveau puis monte franchement. Un sentier remplace alors ce chemin. Il se divise en 2 (cote 1310m). Laisser celui de droite et continuer tout droit en direction de l’échelle. Le sentier s’élève fortement entre forêt et pierrier. Après 15 mn environ, une échelle donne accès au plateau des Mémises : en effet, une falaise ceinture presqu’en totalité ce plateau herbeux. En haut de l’échelle, souffler un peu et admirer ! Prendre tout de suite à gauche (ne pas rester dans le creux du plateau , mais monter sur le versant “lac”). Le sentier s’élève toujours fortement et rejoint le Col de Per t h u i s . La descente s’effectue par l’autre versant par un sentier en lacets. Ce sentier rejoint un large chemin (cote 1210m) qui va du Col de Creusaz à Thollon. Prendre à gauche et rejoindre le col de Creusaz qui se trouve à 1,3 km. Durée : 4h Difficulté : 2 à 3 (échelle métallique de 8m) Denivelé : 400m. Intérêts : flore, paysage. Itinéraire balisé. Carte : IGN Top 25 3528 ET (Morzine-Massif du Chablais) Col de Perthuis


BERNEX - LA DENT D’OCHE


Sous le regard des étoiles Invitation : S’il est un sommet que tout Chablaisien met un point d’honneur à avoir conquis, c’est bien la Dent d’Oche (2222m) ! “Oche” signifierait “bon pâturage”, du nom de l’alpage situé en contrebas, alpage où de bons fromages vous attendent. D’où que l’on se trouve, des bords du Léman aux confins du Haut-Chablais, “la Bec”, comme on la nomme ici, se dresse fière dans le bleu du ciel. D’ici, elle prend l’aspect d’une canine acérée, de là d’une face herbeuse et rocailleuse (c’est par là que nous l’aborderons, car il faut bien parler d’un abordage !), de là encore d’une face rocheuse verticale... Un refuge comme posé sur la crête 100m sous le sommet, construit en 1937, semble vouloir défier l’équilibre. Passer une nuit là-haut reste exceptionnel. Au sud, les derniers rayons du soleil caressent le Mont-Blanc. Après une bonne soupe dont la saveur n’a d’égale que l’altitude, la clarté limpide de la voix lactée se dévoile au veilleur. La masse sombre du lac, que l’on contemple d’ici en totalité, s’entoure, elle aussi, de mille étoiles et lumières... Pourtant s’il paraît inaccessible, le sommet herbeux accueille de paisibles bouquetins, le plus souvent des femelles et leurs Combat de bouquetins mâles petits. Les mâles plus farouches préfèrent le Château-d’Oche (2197m), sommet plus sauvage. Dans la face sud, la marmotte siffle au passage du randonneur... ou de l’aigle ! Enfin si elle vous paraît trop inaccessible, montez jusqu’au chalet d’Oche, dégustez tomme ou fromage blanc, et de là, apprivoisez-la du regard. Avertissement : Avant de partir, il est indispensable d’être bien chaussé: basket et tennis sont à proscrire. Pour apprécier pleinement une montagne en toute sécurité, notamment la Dent d’Oche, il est nécessaire d’avoir une paire de chaussures montantes ! N’oubliez pas non plus que le temps change vite en montagne. Par ailleurs, il n’y a pas de point d’eau après les chalets d’Oche, pensez-y. Itinéraire : Départ du restaurant la Fétiuère (1206m) : après Bernex, traverser le hameau de Trossy et prendre au pont de Morgon, à droite, la route forestière du pré-Richard. Le sentier démarre devant ce chalet-restaurant pour s’élever en lacets à travers forêts et alpages jusqu’au chalet d’Oche (1630m). Une heure à une heure et demie sont nécessaires pour cett e p r e m i è r e p a r t i e . A O c h e , l e chemin prend à gauche et s’élève dans la face herbeuse en lacets raides jusqu’au pied du rocher. Le sentier se poursuit alors en 3 lacets plus serrés puis se divise en deux. Laisser le Col du Rebollion (1925m) à gauche pour prendre à droite : après deux lacets le chemin s’engage entre les rochers : “la cheminée” (2050m). Sur ce passage qui se réduit, chaînes et câbles ont été installés. Les mains et un peu de souplesse sont nécessaires afin de franchir quelques hautes marches de rocher ! Faire tout particulièrement attention aux pierres qui se dérobent sous vos pieds et peuvent blesser les suivants ! Le refuge (2113m) vous attend au sortir de la cheminée. Le chemin se poursuit à gauche du refuge pour rejoindre l’arête aérienne (chaînes) puis le premier sommet. Une croix regarde la vallée. Le plus haut sommet est distant de 200m environ. On le rejoint par un chemin facile. Retour par le col de Planchamp (par temps sec uniquement). Le chemin de descente se poursuit sur la crête : attention cette arête est très aérienne et malgré les câbles n’est à emprunter que par temps sec ! Après ce passage aérien, le sentier pierreux descend dans la face sud puis rejoint des dalles (chaînes) qui peuvent être très glissantes en cas de pluie. Une légère montée vous emmènera ensuite au Col de Planchamp d’Oche (1996m). Rejoindre le vallon d’Oche puis les chalets en contrebas par le chemin en lacets sur votre gauche. Durée : ascension 3 à 4h. Difficulté : 3 (cheminée, passages aériens, rochers) Dénivelé positif : 1000m Intérêts : montagne et panorama, flore et faune. Itinéraire balisé. Carte : IGN Top 25 3528 ET (Morzine-Massif du Chablais) 20mn de marche pour accèder au Pic des Mémises, et jouir de la plus belle vue sur le Léman


CHAMPANGES


Depuis l’église de Champanges, remonter la route sur 500 m en suivant le GR de Pays ( Littoral du Léman ), à Saint Martin tourner à droite, suivre la route jusqu’ au stade de Larringes. Tourner alors à droite en direction du ( Moulin de Gerbaz ).C’est un beau chemin ombragé qui traverse les bocages. A la bifurcation : tourner à gauche par un sentier qui descent vers le ruisseau du Maravent. Traverser le pont. Juste après celui-ci, le chemin montant, il rejoint un chemin goudronné. Depuis le pont de Gerbaz, suivre la petite route jusqu’à Thièze. Au sein du hameau, au carrefour, aller à droite par une petite impasse entre deux maison. Traverser la départementale et remonter 100 m ( à droite ) en direction de Champanges. Prendre le large chemin sur la gauche qui pénètre dans les bois. Après un grand virage, le chemin arrive au niveau de villas récentes : aller vers la droite sur la petite route goudronnée qui se prolonge par un chemin de terre. Couper par un sentier sur la gauche le long d’un merlon caillouteux sous haie pour atteidre la route des écuries du Gavot. Emprunter un large et beau sentier en caillox sur la gauche, il conduit aux abords du Maravant.Après avoir traversé une passerelle et longé quelques instants le Maravant, remonter par le sentier en lacets pour vous retrouver à nouveau sur le plateau. A la route : le promeneur rejoint le Gr de Pays ( Littoral du Léman). Suivre son balisage jaune et rouge jusqu’à Champanges. Départ : Eglise de Champanges Dénivelé : 330 mètres Durée : 1/2 journée Carte IGN 1/25 000 : Top 25 n° 3428 ET Thonon Evian.


FETERNES ( CHATEAUVIEUX )


L’eau et le vin Invitation : Situé sur le bord du plateau de Gavot, Châteauvieux, un des hameaux de Féternes, est comme son nom l’indique, une place forte depuis le XIe siècle. Cette place forte contrôlait l’accès au plateau et à la vallée d’Abondance, grâce à sa place dominante sur les gorges de la Dranse quelques 300m plus bas. Longtemps (jusqu’en 1860) aucune route digne de ce nom ne permettait de relier Thonon à Abondance par cette vallée. Châteauvieux et la route du Plan-Fayet étant l’un des passages obligés. Durant les dernières périodes glaciaires, -alors que le Léman n’était qu’un fleuve... de glacela glace et l’eau ont creusé les gorges de la Dranse. Depuis 15 000 ans, l’eau au rythme des crues et des étiages continue seule le travail commencé par la glace. Ici et là des falaises de conglomérat instable (dépôt fluvo-glaciaire de galets liés par un ciment calcaire), des moraines glaciaires, ou des blocs de granit erratiques vous livrent l’histoire de ces temps lointains.Bien plus proche de nous, le vignoble que possédait Féternes : aujourd’hui abandonné, il a pourtant obtenu en 1963 une AOC “Vin de Savoie” ! Il n’en reste que quelques arpents dissimulés au coeur de la forêt. En effet, le phylloxéra (un insecte arrivé d’Amérique du nord à la fin du XIXe siècle) et ensuite la guerre de 14/18 où sont morts de nombreux hommes du village, sont venus à bout du patient travail des générations passées. Entre murets et terrasses, la forêt a reconquis la place qui lui était due. Forêt de chênes clairsemée ici, marronniers séculaires là qui ont vu passer tant de vignerons... Au milieu de ces parcelles abandonnées, la cave de Chantefée témoigne de cette activité passée. En cours de réhabilitation le site mérite le détour.


Itinéraires :


1/ BOUCLE DEPUIS CHATEAUVIEUX JUSQU’À LA CAVE DE CHANTEFÉE. la Vierge le coup d’oeil sur les gorges de la Dranse est magnifique, sans compter la promenade entre forêt et murets où croissent orchidées ou cyclamens au fil des saisons. Avant de quitter Châteauvieux en direction de Thonon (D21-route dite du plan-fayet), prendre la seconde et dernière route à droite. Après 1 km, s’engager à gauche (départ dans l’axe de la route) sur un chemin qui mène à une maison distante de 100m.Suivre alors le sentier à droite. Il descend légèrement sur environ 100m, puis oblique à droite en suivant la courbe de niveau. Continuer jusqu’à la cave de Chantefée (800m).Ensuite, des escaliers en granit (à droite de la cave) et un chemin en lacets donnent accès à la Vierge située 50m plus haut. Un large chemin à droite remonte alors depuis la Vierge. Continuer(*) toujours à droite par la route jusqu’au point de départ (800m). Durée : 1h Difficulté : 1 - 3km Intérêts : histoire, flore, paysage. Itinéraire non balisé ou partiellement balisé. Carte : IGN Top 25 3428 ET (Thonon-Evian Le Léman)


2/ DEPUIS LA VIERGE NOIRE, JUSQU’À LA DRANSE. A la Vierge, continuer le sentier descendant à gauche. Délaisser les départs de sentier à gauche pour rester sur celui bien marqué : il descend tout droit sur une épaule versant sud, puis oblique vers la droite. Après 600m, il coupe la route (D21). Reprendre le chemin de l’autre côté de la route. Il continue à descendre ensuite le long d’un ruisseau (le Maravant - observer au passage le travail de ce torrent qui a creusé une profonde saillie dans le versant du plateau) pour rejoindre ensuite la vallée à côté du restaurant “le Maravant”. Retour : il est bien sûr possible de revenir sur ses pas. Autre possibilité : retour en boucle. Descendre la vallée sur 500m jusqu’au carrefour avec la D21. Remonter les 2 premiers lacets de la route (environ 500m). Prendre le chemin large à gauche à la sortie du second lacet. Remonter le chemin qui serpente en forêt jusqu’à un carrefour avec un chemin plus important à proximité d’une ferme. Prendre à droite (chemin balisé GR rouge/blanc “Littoral du Léman”). Au carrefour, tourner à droite après une maison récente en laissant le hameau de Chullien à gauche. Le chemin se réduit ensuite avant de rejoindre à travers les prés (joli point de vue sur le lac) la petite route de Châteauvieux à Chullien. Prendre à droite en direction des Ecuries du Gavot (juste après le pont qui enjambe le Maravant) et continuer ensuite jusqu’à Châteauvieux. Durée : Aller-retour : 2h Itinéraire en boucle : 4h Difficulté : 2 Dénivelé : 250m Intérêts : histoire, flore, géologie, paysage.


THOLLON LES MEMISES


Balcon du Léman Invitation : Les Mémises (sommet Est : 1686m) forment au nord le versant le plus avancé des Alpes Françaises. De ce “Balcon du Léman” le point de vue sur le lac, 1200m plus bas, est incomparable. Le Léman s’y dévoile presque en totalité. A l’est, l’Oberland suisse et ses “4000” tels la Junfrau (la demoiselle) et le Munch (l’Ogre) ou encore l’Eiger qui complète ce panorama. Une télécabine donne accès à ce plateau hier voué au pastoralisme, aujourd’hui au ski. Ces quelques remontées mécaniques n’empêchent pas les vaches ou les chèvres (sauvages !) de paître, ni d’ailleurs la grande gentiane jaune ou le lys martagon d’y développer leurs plus beaux atours ! Des Mémises à Cornien (col : 1426m), l’endroit se fait plus sauvage, marmottes ou chamois y pointent parfois leur nez... mais patience et discrétion sont de (Mé-) mises... Reste ensuite la descente pleine de fraîcheur depuis Cornien jusqu’au hameau de Lajoux : ici forêts et falaises se marient et plongent sans hésitation dans le bleu Léman.


Itinéraire : Au départ de la télécabine des Mémises (ouvert en Juillet-Août ainsi que les week-ends de Juin et Septembre par beau temps). Au sommet de la télécabine (1598m), quitter la piste large et prendre le sentier de crête direction est en légère montée. Une croix marque le sommet (1686m) le plus avancé à l’est. De là, le chemin descend d’abord le long de la crête, puis traverse le plateau pour rejoindre trois des derniers Chalets de Mémises (1636m). Le chemin, en bord de piste de ski, s’élève alors fortement (direction sud-est) pour arriver sur un replat (alt : 1720m). Quitter alors la piste pour un petit sentier à gauche : ce sentier descend et coupe une pente forte pour rejoindre le vallon de Nordevaux (1550m) en contrebas. Le sentier passe auprès de l’ancien chalet puis s’engagedanslaforêt (direction nord-est) vers le col de Cornien (1436m). Du col, les chalets de Cornien (1393m) sont situés à près de 1km dans un vallon verdoyant (prendre à droite). Pour rejoindre Thollon, prendre à gauche : un chemin large surplombant le lac vous emmenera jusqu’à Lajoux (chemin de croix). De là, rejoindre le départ de la Télécabine par la route (1km). Durée : 4h Difficulté : 2 à 3 (échelle métallique de 8m) Denivelé : 400m. Intérêts : Flore, paysage. Itinéraire balisé. Carte : IGN Top 25 3528 ET (Morzine-Massif du Chablais)


VINZIER - FETERNES EN GAVOT


Autour de la Chapelle de Chapeillant Invitation : La Chapelle de Champillant (894m) est située à un des points culminants du Gavot. S’élevant au milieu des prés, de là, le regard ne saura où s’arrêter : en toile de fond le Léman bien sûr au-delà duquel se découpent les crêtes douces du Jura. Gavot, et Pays de la Côte au-delà de la vallée de la Dranse descendent doucement jusqu’au lac. A l’est, les Mémises et la Dent d’Oche dominent. L’ouest et le sud, quant à eux ne sont que montagnes et vallées. Loin au sud, comme posé sereinement au milieu de cette verdure, le Mont-Blanc se détache paisible et immaculée. Itinéraire : (en boucle autour de la chapelle) Le début de l’itinéraire emprunte le sentier des planètes. Pour plus de détails sur ce sentier,on pourra se rendre à l’Observatoire astronomique du Gavot : depuis Vinzier suivre la D21 jusqu’à une sapinière. Au milieu, prendre à droit e : l ’ o b s e r v a t o i r e e s t à 3 0 0 m . Laisser la voiture après la sapinière au carrefour avec deux petites routes- direction Les Clouz. Prendre la petite route la plus à gauche (sentier des Planètes : “Mercure”). Suivre cette route : on passe devant la planète “Terre” à gauche puis “Mars” à droite (sur la routede la ferme du Nattay). Laisser la route qui conduit au Nattay à droite et continuer sur la même route. Après deux carrefours successifs, prendre le chemin à droite (chemin des planètes). Le chemin passe devant un calvaire ( continuer t o u t d r o i t ) , p u i s q u e l q u e s m a i s o n s (les Granges). Laisser le chemin à gauche (on abandonne le sentier des planètes) pour celui de droite. On s’engage dans la forêt, le long d’un ruisseau, jusqu’à “Sur les Crêts”, hameau de quelques maisons où on rejoint une petite route. Prendre à gauche (à droite on rejoint directement Champillant) et suivre la route sur 400m jusqu’à un carrefour en V (avec un très joli point de vue sur la vallée de la Dranse). Prendre la route à gauche durant 150m. Elle se poursuit par un chemin à gauche entre les prés. Il se divise en deux après 200m : prendre à gauche et suivre ce chemin durant 600m environ jusqu’à une petite route. Prendre à droite : la chapelle de Champillant est 400 m plus haut. Pour rejoindre la voiture, suivre la route sur environ 1,3km jusqu’à la D21. • Informations fournies par Stéphane Gatouillat - Accompagnateur en Moyenne Montagne. Durée : 1h30 Difficulté : 1- 5,5km Intérêt : paysage. Itinéraire non balisé. Carte : IGN Top 25 3428 ET (Thonon-Evian Le Léman)


PROMENADES EN FORET La forêt de Larringes est accessible à tous avec son parcours santé au milieu des épicéas. A sa sortie proche du collège, vous pourrez reconnaître tous les plus hauts sommets du Chablais. Le bois Fayet (de fayards = hêtres) est sillonné de sentiers balisés et agrémenté de petits lacs. Sur les 2 versants, vous pourrez vous promener aisément de La Beunaz à Vinzier.


RANDONNEES ACCOMPAGNEES Pour les enfants : des ateliers sont organisés ainsi que des balades sur des thèmes divers : la grange, la vie de la forêt... Des balades en soirée : pour mieux connaître les environs du plateau, son historique, les animaux présents et la végétation de notre milieu. L’occasion également d’aller faire un barbecue au bord du lac, d’aller admirer un coucher de soleil depuis les Plagnes... Nouvelles balades faune : en plus du réveil des chamois, nous irons sur les traces des bouquetins, marmottes et à la recherche de l’aigle. Bien évidemment, nous programmons toujours des randonnées panoramiques et des rencontres avec les alpagistes.


Date de création : 03/09/2004 @ 15:24
Dernière modification : 12/11/2010 @ 16:01
Catégorie : Les Activités


Imprimer l'article Imprimer l'article


SIVOM Pays de Gavot !

Membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Free Box
Recherche



^ Haut ^